J’ai décidé de changer de vie !

Hello les girls,

Jeudi, suite à la publication de ma nouvelle vidéo Youtube, je vous avais dit que je vous annoncerais certaines choses. Faute de temps, c’est donc en ce dimanche que je vous révèle tout !

Durant ces dernières années, je me suis beaucoup cherchée et remise en question. Je suis quelqu’un de plutôt « anxieuse » même si le mot est plutôt fort. En effet, depuis toujours je n’ai jamais compté sur les autres pour avancer.

Ayant quitté le domicile de mes parents très tôt (à l’âge de 19 ans), c’était inconcevable pour moi de retourner vivre avec eux. Je les adore mes parents mais quand on prend son indépendance, on a plus vraiment envie de la lâcher. D’un point de vue financier, il ne m’ont jamais donné d’argent de poche. Ah si ! il fût un temps mon père me donner à moi et mon petit frère 10€/mois. On a vite lâché l’affaire quand à chaque 20 du mois la couleur de cet argent était toujours invisible. 😂

Cela a forgé mon caractère et m’a forcé à toujours tout planifier : trouver un stage de fin d’année, trouver un logement, trouver une alternance, payer mes factures sans être dans le rouge et en garder un peu de côté… C’est une certaine forme de pression que souvent mes amis n’ont jamais compris !

Bref, vous devez vous demander pourquoi je vous dit tout cela aujourd’hui ?! Et bien tout simplement car j’ai décidé de poursuivre mes rêves et de me mettre à mon compte en janvier 2018. Je quitte l’entreprise pour laquelle je bosse depuis plus d’un an maintenant pour me lancer.

Je n’ai pas envie de vous faire les discours habituels, n’abandonne jamais tes rêves, soit la meilleure version de toi ou vous sortir une énième phrase philosophique ou de développement personnel.

J’ai envie de vous parler de choses concrètes qui vont je l’espère vous aider.

  • La prise de décision

La prise de décision ne s’est pas faite sur un coup de tête. Bien au contraire, ça doit faire bien plus d’un an que je me posais la question de me lancer ou non. Il faut dire que niveau condition de travail je suis plutôt bien lotie.

En effet, je fais de l’intrapreneuriat, c’est à dire que je suis responsable de mon poste et c’est moi qui décide de faire telle ou telle mission. Je gère mon emploi du temps comme je le veux et l’ambiance est très décontractée : les joies de la startup ! Pour celles et ceux qui ne savent pas ce que je fais, je vous invite à aller sur ma page à propos.

Alors pourquoi quitter un job qui au final me plaît ? Tout simplement car je ne me sens pas libre et épanouie à 100%. J’ai beau aimé ce poste, il me manque ce quelque chose qui me fait vibrer. Pour moi l’épanouissement personnel ET professionnel sont des choses très importantes. Je ne conçois pas d’être heureuse dans l’un et malheureuse dans l’autre.

Concrètement si je n’avais pas ce blog et tous ces projets qui vont bientôt se concrétiser, je serai tombée dans l’ennui. Metro-boulot-dodo, c’est vraiment pas mon truc. Rester assise 8h devant un ordi non plus, et me concernant le CDI n’est pas un graal. Génération Y, nous voilà MDR ! 💪🏾

Ma décision finale de quitter mon job s’est prise suite à un évènement qui a un peu chamboulé ma vie. Je vous en ai d’ailleurs parlé ici. Je pense que si cet évènement ne s’était pas produit j’aurai continué dans ce train-train habituel.

J’ai ainsi décidé d’en parler à mon entreprise en septembre afin qu’il cherche quelqu’un pour reprendre mon poste. Et c’est seulement aujourd’hui, 1 mois après que je vous en parle.

 

  • Les pour et les contre

Clairement ma situation à l’heure actuelle est vraiment parfaite pour entreprendre. Et c’est bien la chose la plus importante que vous devez analyser si vous aussi vous devez vous lancer. Inciter quelqu’un à se lancer oui, mais avoir un plan et surtout se le permettre c’est encore mieux.

  • Les aides à la création : Lors de mon embauche on m’a proposé un CDD que l’on a reconduit 2x. J’aurai ainsi cumulé 18 mois d’indemnités de chômage pour me lancer. Je vais donc être plus sereine pour le lancement de mon activité. Je sais pertinemment que ce n’est pas en 1 mois que je vais pouvoir me rémunérer et en attendant il faut se nourrir et payer son loyer. En France quand on est célibataire sans enfant avec un salaire se situant dans la moyenne, faut s’accrocher.

 

  • Mes économies et mon confort de vie : Comme je vous l’ai dit plus haut, je fais énormément attention à mon budget et je mets un point d’honneur à mettre toujours un peu de côté. Du coup forcément le budget mode est très très limité. L’argent mis de côté va me permettre d’investir dans du matériel. Je vais même peut-être devoir faire un petit prêt bancaire. Si j’avais un conseil à vous donner : ne compter pas uniquement sur l’argent du pôle emploi pour créer votre entreprise. Ensuite j’aurai certainement eu plus de difficultés à entreprendre si je gagnais un gros salaire. Mon niveau de vie aurait baissé et ça, ça peut faire tout drôle !

 

  • Célibataire ou en couple / avec ou sans enfants : à l’heure actuelle, je suis célibataire sans enfants. C’est plutôt un avantage, car on a pas a se soucier de « trop » travailler. On culpabilise beaucoup moins. Concrètement aujourd’hui, je cumule mon job à 35h (+ 1h30 de route chaque jour), les entrainements d’athlétisme qui vont très vite passer à 5 par jour, le blog, je replonge mon nez dans les cours de physiologie et d’anatomie et enfin il y a ce projet de création d’entreprise. Les journées passent très vite et les nuits sont parfois courtes.  Alors avant de vous lancer, faites un bilan de votre situation familiale !

 

  • Pas de pression familiale : Bon là vraiment cet avantage, je l’ai mis car je vois toujours le verre à moitié plein. Ma famille me manque beaucoup, et j’ai rarement l’occasion de les voir mais parfois ils peuvent nous transmettre leurs peurs de l’échec. Les phrases du style : « Mais ton projet t’es sure qu’il va réussir ? » ou « Alors tu en es où dans ton projet ? » je les entends maxi 1x par semaine. Mes ami(e)s (bizarrement principalement entrepreneurs) sont devenus ma famille de substitution. Ils sont une grande source de motivation et de soutien pour moi !

 

  • Un diplôme d’état de coach sportive en poche : le fait d’avoir eu mon diplôme d’état m’enlève une belle épine du pied. Quand on sait qu’il faut débourser 6500€ pour devenir légalement coach, on y réfléchis à 50x. A l’époque, je n’avais pas pu me lancer faute de ressources financières.

 

  • Le fait d’avoir travailler en startup : je ne remercierai jamais assez mon employeur (qui soit dit en passant à mon âge) de m’avoir fait confiance et de m’avoir permis de faire partie d’une si belle aventure. J’ai pu travailler en autonomie, gérer plusieurs prestataires, gérer un budget, avoir une méthodologie en gestion de projet, faire connaitre une marque inconnue du grand public grâce aux nouveaux outils de communication mais maintenant je souhaite le faire pour moi.

Attention, en évoquant tous ces points, je ne dis pas qu’il est impossible d’entreprendre quand on a des enfants ou quand on est marié. Je dis juste que c’est un peu plus facile. Le point négatif de tout cela, c’est que je ne peux compter que sur moi-même. Je n’ai pas de chéri sur qui compter ou de parents qui vont m’héberger si ça capote !

 

Dans quoi vais-je me lancer ?

Ce n’est donc une surprise pour personne mais je vais donc devenir officiellement coach sportive à partir de janvier 2018. Je ne mets cependant pas au placard toutes mes compétences en marketing et communication digitale. Je m’en sers d’ailleurs pour le blog, et c’est un très gros avantage.

Je vous parlerai dans un prochain article des changements qui vont également s’opérer ici. En clair, il y aura encore plus de contenus, plus de vidéos, plus de conseils et de façon beaucoup plus professionnelle. Paradoxalement, je vais limiter encore plus les partenariats avec les marques et en faire peu mais de façon qualitative. Non je ne vais donc pas devenir bloggueuse ou youtubeuse professionnelle. Dépendre des marques pour gagner ma vie serait trop frustrant !

 

Du coup j’ai besoin de votre aide !

J’ai ainsi commencé mon business plan. Oui même en me lançant « juste » dans du coaching sportif, j’ai voulu coucher tout ça sur papier. J’ai donc réalisé un questionnaire auquel je vous demanderai de répondre afin de savoir sur quoi je vais me concentrer : plutôt du coaching online ou plutôt du coaching en présentiel dans la région lilloise (même si je vais faire les deux). Et bien entendu toutes vos remarques sont les bienvenues.

Lien du questionnaire ▶️ https://goo.gl/forms/GhdoB5xg52ycyOTi1 

Avoir osé me lancer dans cette aventure, c’est aussi grâce à vous que je le dois. J’aimerai donc également vous impliquer dans ce projet. D’ailleurs, si vous le souhaitez, je pourrai vous mettre à jour sur ma nouvelle vie d’entrepreneure. Dites moi si cela vous intéresse en commentaire.

Ensuite, pour celles qui cherchent un coach sportif pour des programmes personnalisés ou du coaching en face to face, merci de me communiquer vos adresses mails en message privé sur Facebook. Je vous recontacterai dès la nouvelle année et je vous ferai bouger dans la joie et la bonne sueur. 😉

 

P.S : Pour celles qui font mes vidéos de coaching sportif sur Youtube, je suis désolée mais la semaine prochaine il n’y aura pas de vidéos. Les journées sont vraiment full et je compte d’ailleurs poster via Facebook. Mais comme je l’ai dit plus haut, je vous tiendrai au courant des changements à venir. 

 

Bisous !

Suivre:
Partager :

6 Commentaires

  1. 1 octobre 2017 / 19 h 17 min

    C’est fou comme j’ai l’impression de me lire !!! J’ai quitté le foyer familiale à 19 ans et je travaille depuis mes 13 ans parce que mes parents n’ont jamais eu les moyens de me donner de l’argent poche ni même de me payer mes loisirs.
    J’ai jamais voulu de CDI, au contraire j’ai toujours rêvé d’être mon propre patron. Malheureusement j’ai dit oui il y a deux mois à un CDI et je regrette déjà même si j’ai des contrats de freelance à côté. Je cogite beaucoup au fait de faire une formation de coach et me lancer dedans … A suivre.
    En tout cas ton expérience est inspirante tout comme toi. Je te souhaite la meilleure réussite !!

    • Mathilde
      1 octobre 2017 / 19 h 25 min

      Génération Y nous voila ! C’est bien la phrase. Toutes les bloggueuses Que je suis (dont Toi bien évidemment) ne veulent pas de CDI. L’envie d’entreprendre soit On l’a soit On a l’a pas. Et nous Ca fait partie de notre ADN. Si tu penses Que c’est vraiment ce que tu veux faire, mets en place les choses Pour que cela arrive. J’ai attendu longtemps avant de vraiment me lancer. Mais je sais que cette fois-ci sera la bonne. C’est surtout un manque de confiance en nous qui nous pousse à faire des choix de « raison ». Moi je t’encourage, bisous ma belle

  2. Dorothée
    2 octobre 2017 / 13 h 28 min

    Coucou Mathilde !

    Merci pour ce partage qui fait totalement écho en moi, je me pose beaucoup de questions. En tout tu es très inspirante !
    Je te souhaite bon courage et totale réussite !!

    Bisous ma belle !

    • Mathilde
      3 octobre 2017 / 19 h 54 min

      Coucou Dorothée, merci pour ton message. Tu souhaites également créer ton entreprise ? Dans quel domaine ? Gros bisous et à très vite.

  3. 12 octobre 2017 / 16 h 41 min

    Super projet !! A fond avec toi … je me reconnais tellement dans ces journées de maboule pour cumuler boulot, sport, blog notamment ! Pas facile facile…Vive le célibat^^

    • Mathilde
      14 octobre 2017 / 16 h 32 min

      Coucou, merci ma belle ! Oui c’est un rythme effréné. Il faut savoir bien s’organiser. Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *